harryLe site Livraddict a proposé le mois dernier un partenariat pour ce livre, après avoir lu le résumé,  j'ai été immédiatement emballée.

Harry est médecin, il vient de perdre sa femme, Anna, décédée brutalement. Il est en route pour le funérarium et s'arrête dans un café, il tombe alors amoureux de Molly, la serveuse. Evidemment, cette situation est fort culpabilisante...Harry décide de se transformer, de devenir le "nouvel Harry" ou, comme l'annonce le titre "Harry revu et corrigé". Afin de séduire Molly, il entreprend de métamorphoser la vie de la collègue de sa dulcinée, Lucille. Le problème est que Harry n'est pas un superhéros, bien au contraire, il accumule les maladresses.
Voici un extrait de la quatrième de couverture qui met l'eau à la bouche : "Pétri de culpabilité, bourré de complexes, Harry se décide à prendre un nouveau départ. A la lecture du Comte de Monte-Cristo, il se rêve en Edmond Dantès, le prisonnier à vie qui s'évade et retourne au monde dans le rôle du justicier. Mais s'improvisant en bienfaiteur, Harry sème le doute, la confusion et le chaos autour de lui. Sera-t-il capable de jeter enfin un regard lucide et réconcilié sur sa vie ? Une version de Harry légèrement revue et corrigée pourrait émerger du voyage émotionnel qu'il s'apprête à traverser..."

Les premières lignes : "Harry Rent avait l'habitude de tripoter son alliance. Maintenant, il tripote l'espace libre par la bague disparue. Il le fait en passant l'extrémité de son pouce sur le dos de l'annulaire. Cela lui arrive quand il est coincé à un feu rouge, ou lorsqu'il s'adresse à sa très jolie assistante par l'interphone et lui demande de faire entrer le patient suivant, ou en attendant qu'on lui rende la monnaie à la supérette. Il tripote ce vide à la fois machinalement et consciemment : consciemmet, pour s'assurer que l'alliance n'est plus là, et quand à ses raisons de le faire machinalement, eh bien il ne les connait pas vraiment."

Harry revu et corrigé est le premier roman de Mark Sarvas, auteur américain et bloggeur (son blog se nomme "The Elegant Variation").
La particularité de ce roman est que le héros, Harry, n'en est pas un, c'est un anti-héro qui m'a beaucoup agacée : il trompe régulièrement sa femme avec des call-girls, tombe amoureux d'une femme alors qu'il se rend aux obsèques de son épouse, tente de séduire celle qu'il aime en essayant d'en rendre une autre heureuse et qui plus est, se plante lamentablement...et pourtant...je me suis attachée à ce Harry qui tente de devenir un autre homme. En fait, ce n'est pas un homme pourri : l'auteur alterne les chapitres sur le Harry "d'avant" et le Harry "de maintenant", ces retours en arrière  nous montrent que les choses ne sont pas aussi simple que cela. En fait, Harry est tout simplement humain, il est loin d'être parfait, il fait des bêtises, même de très grosses bêtises, comme nous finalement. Il voudrait être un héros, comme Edmond Dantès, mais ce héros de roman n'en est pas un. Je pense que l'auteur a pensé à Emma Bovary quand il a imaginé son personnage : tous deux rêvent de vivre dans un monde romansque et se heurtent à la réalité (bien sûr, la comparaison s'arrête ici, le style et la visée des auteurs sont totalement différents). Certaines des bêtises de Harry étaient prévisibles, mais cela ne m'a pas gâché le plaisir de la lecture, au contraire, cela à contribué à mon agacement, mais un agacement positif, voulu par l'auteur...
Concernant le style, il est fluide, agréable à lire. Les chapitres sont titrés, voici quelques exemples :  "Dans lequel notre héros commande un sandwich et se met en retard", "Dans lequel notre héros conçoit un plan" etc. Je n'ai pas trop vu l'intérêt de ces titres, je dirai même qu'en annonçant ce qui allait se dérouler, ils m'ont un peu gâché la surprise.
Je dirai donc que ce roman permet de passer un bon moment, il n'est pas transcendant mais j'ai pris du plaisir à le lire. Ce premier roman est, pour moi, prometteur.

Je remercie les édition NiL ainsi que Livraddict pour ce partenariat.