routeJ'ai eu envie de lire ce livre quand une amie m'a raconté son adaptation au cinéma.

Un homme et son fils marchent sur une route. Le monde est dévasté, l'apocalypse a eu lieu. Puisqu'il n'y a plus rien à manger, des hommes sont devenus cannibales, l'homme et son fils les fuient. Ils vont vers le Sud, vers la mer.

Les premières lignes :
"Quand il se réveillait dans les bois dans l'obscurité et le froid de la nuit il tendait la main pour toucher l'enfant qui dormait de son côté. Les nuits obscures au-delà de l'obscur et les jours chaque jour plus gris que celui d'avant. Comme l'assaut d'on ne sait quel glaucome froid assombrissant le monde sous sa taie. A chaque précieuse respiration sa main se soulevait et retombait doucement. Il repoussa la bâche en plastique et se souleva dans les vêtements et les couvertures empuantis et regarda vers l'est en quête d'une lumière mais il n'y en avait pas."

Ce roman est très sombre, on suit les deux personnages dans leur périple, on ne comprend pas trop ce qui s'est passé et eux non plus. Ces personnages n'ont pas de nom : le père est tantôt "il" tantôt "l'homme" et son fils est soit "il" soit "le petit" ou encore "le garçon". On se perd parfois quand les deux personnages sont désignés par le même pronom "il", cela permet au narrateur de nous immerger dans la confusion générale. De plus, la ponctuation du dialogue est absente : pas de tiret ni de guillemets, seulement un retour à la ligne. Les paroles des personnages sont ainsi intégrées à la narration et tout est mêlé dans une sorte de brouillard, on n'y voit pas plus clair que les personnages dans leur monde dévasté. Les paragraphes sont très brefs, on a l'impression de voir une suite d'images, de flash. Le style de ce roman est particulier et j'ai beaucoup aimé, j'avais vraiment l'impression de faire partie de cette humanité perdue et desespérée.
Concernant l'intrigue, mon résumé est très court car il ne se passe pas grand chose : les personnages sont sur une route, cherchent de la nourriture et évitent les hordes de cannibales. Ce qui est intéressant, c'est l'atmosphère particulière, la relation père-fils et les réactions des deux protagonistes.
J'ai vraiment aimé ce roman, son écriture est particulière, c'est un livre peu ordinaire que je conseille vivement à ceux qui n'ont pas peur des histoires très sombres.

Je n'ai pas vu le film, mais j'ai hâte qu'il sorte en dvd pour le comparer avec ma lecture.